Entre label, norme et certification, comment choisir équitable ?

Entre les labels, les normes, les certifications, les chartes, difficiles de s’y retrouver. Family Party Planner, vous explique dans cet article les différences entre ces termes pour vous aider à faire un choix équitable et responsable.

Label, Norme, Certification, Charte, … Comment s’y retrouver parmi ces termes caractérisant différentes démarches qualité ?

Labels

Le label désigne un signe de reconnaissance de la qualité d’un produit ou d’un service qui a été certifié préalablement (par conséquent conforme et respectueux d’un cahier des charges). Le label est visible du consommateur grâce à son nom et à son logo.

Mais attention, il existe deux types de label :

  • le label officiel (appartenant aux pouvoirs publics et dont les entreprises labellisées ont été contrôlées par un organisme certificateur officiel et indépendant)
  • le label privé (appartenant souvent à une marque privée qui élabore et évalue elle même le respect de son propre cahier des charges.

Il faut savoir qu’une labellisation est payante et qu’elle contribue souvent pour les structures à une stratégie marketing.

Certifications

Une certification est accordée uniquement si le respect de cahier des charges a été contrôlé par un organisme extérieur à celui qui l’a créé.

(Exemple : « Agir pour un tourisme responsable – ATR – est certifiée par AFNOR Certification.)

Normes

Une norme définit l’ensemble des règles à suivre et des critères à respecter pour atteindre un résultat. Elle s’applique à une famille de produits et non à un produit en particulier.

La norme n’est pas une démarche qualité mais elle peut donner lieu à une certification si les structures sont contrôlées par un organisme accrédité -En France, il s’agit de l’Association Française de Normalisation dite AFNOR – En Europe, il s’agit du Comité Européen de Normalisation – A l’international, il s’agit de l’International Organisation for Standardisation (ISO) –

Charte

La charte est sans doute la démarche la moins contraignante. Elle repose sur un engagement volontaire de la part du signataire mais repose sur aucune vérification d’un tiers. Elle ne peut donc véritablement garantir la qualité d’un produit ou d’un service. La charte regroupe ses adhérents sur des valeurs et des idées communes.

J’espère que cet article vous a permis de mieux comprendre les différences entre ces différents termes. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez nous donner votre avis, laissez-nous un commentaire.

Laisser un commentaire